Utilisateurs connectés > | 15 invités |
Suivez tout ce qui se passe sur le site depuis cette page
Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
lundi 07 novembre 2016 à 23:08

Eric (non inscit)
jeudi 05 novembre 2015 à 13:51

Si l'aérotrain renaissait de nos jours aurait il un moteur linéaire ?

Félicitations pour le sujet de l'aérotrain sur turbo Kermis.

Vivement un article sur l'aérotrain et l'explication des moteurs linéaires sur ce blog yes

Eric (non inscit)
jeudi 05 novembre 2015 à 13:46

Pourrais tu faire un article sur le moteur électrique linéaire ? Merci à toi

Avatar de Fandemanèges  Fandemanèges
mercredi 28 octobre 2015 à 12:08

Quand tu auras le temps pourras tu faire un article sur l'aérotrain ? Merci à toi.

Avatar de Fandemanèges  Fandemanèges
jeudi 20 août 2015 à 19:52

Cela serait possible d'avoir un article sur le fonctionnement du coussin d'air ? Merci

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
vendredi 20 mars 2015 à 11:38

Vue depuis Bordeaux, les nuages ont laissé apparaître le soleil juste au moment du maximum.

undefined  undefined

undefined

 jean
samedi 07 février 2015 à 17:50

Pas mal ton site de regex!

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
dimanche 28 décembre 2014 à 12:41

Le site regex101.com permet de tester ses regex, aussi appelés expressions régulières en direct. Et en plus t'as les explications avec le surlignage des différentes parties de la regex et diverses aides.

Avec ça fini la galère avec les regex et en plus ça fait gagner du temps.

Les langages pris en compte sont PHP, Python et JavaScript.

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
mardi 11 novembre 2014 à 14:48

Ce problème est surtout rencontré sous Linux.

Quand tu fermes Firefox alors que plusieurs onglets sont ouverts, t'as cette fenêtre qui apparaît avec ce message Voulez-vous que Firefox enregistre vos onglets pour le prochain démarrage?

undefined

Tu coches Ne plus demander confirmation  pour ne plus voir cette fenêtre mais à la prochaine fermeture elle reviens! J'ai eu beau fouiller dans tous les paramètres de Firefox, impossible de désactiver cette fenêtre!

J'ai quand-même réussi à trouver la solution au problème, voilà ce qu'il faut faire:

Dans la barre d'adresse, taper about:config puis [Entrée], il y a ce message qui s'affiche.

undefined

Clique sur Je ferai attention, promis ! puis dans Rechercher: tape browser.warnOnQuit, ensuite fait un double clic sur la ligne browser.warnOnQuit, le paramètre doit passer à false, tu dois avoir la même chose que sur la capture d'écran.

undefined

Redémarre Firefox, ouvre au moins 2 onglets et ferme-le, Firefox doit se fermer sans rien te demander.

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
dimanche 09 novembre 2014 à 11:23

Quand la NASA nous offre du rêve.

http://vimeo.com/111049676

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
mercredi 05 novembre 2014 à 20:04

Par défaut, la LibGD de PHP permet de mettre du texte dans une image mais parfois il peut être nécessaire de mettre une bordure au texte pour le rendre lisible lorsqu'on l'insère sur une image par exemple.La LibGD est assez limitée pour la manipulation du texte et ne permet pas de créer de bordure au texte, il faut donc ruser. L'astuce est de créer la bordure en décalant le texte de n pixels, correspondant à l'épaisseur de la bordure voulue, autour de la position du texte. Ce texte décalé, de la couleur de la bordure, produit une trace sur laquelle on superpose le texte final qui est d'une autre couleur.

Bordure noire de 1 pixel, code du fichier d'exemple plus bas.

undefined

Bordure noire de 20 pixels.

Si la bordure est trop grosse, elle ne colle plus trop au texte.

undefined


 

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
mercredi 05 novembre 2014 à 19:13
Le batch Windows, encore appelé DOS, ne permet pas de calculer facilement la durée écoulée entre 2 dates, surtout si l'on est à cheval sur 2 jours ou 2 mois, par exemple entre le 31 octobre à 23:47 et le 1er novembre à 01:24, les fonctions étant limitées par rapport aux shells Linux.
Le timestamp n'étant pas disponible sous le shell, il faut utiliser un autre script pour le récupérer. Cet autre script est en VisualBasic et contient juste une ligne permettant de récupérer le nombre de secondes écoulées depuis le 1er janvier 1970, c'est le timestamp UNIX.

Le script VisualBasic:

Créer un nouveau fichier texte, le renommer en timestamp.vbs et mettre ça dedans:

WScript.Echo DateDiff("s", "01/01/1970 00:00:00", Now())
On peut ensuite faire les calculs dans un script shell Windows comme dans ce fichier exemple. Attention à bien indiquer le chemin du script timestamp.vbs, ici il faut le mettre le script shell et le VBS dans le même dossier.
J'ai appelé ce script testDateDiff.cmd
@echo off

call:getTimestamp tme1

pause

call:getTimestamp tme2

echo.Timestamp au moment de l'execution        %tme1%
echo.Timestamp au moment de l'appui sur entree %tme2%

call:showDuration %tme1% %tme2%

exit /b

:: Récupération du timestamp, passer la variable en argument
:: Le script contient juste cette ligne
::     WScript.Echo DateDiff("s", "01/01/1970 00:00:00", Now())
:getTimestamp
    for /f "delims=" %%x in ('cscript /nologo timestamp.vbs') do set %1=%%x
goto:eof

:: Affiche la durée entre 2 dates
:: Les dates doivent être au format timestamp unix
:showDuration
    :: Calcul de la différence
    set /a dateDiff=%2-%1
    
    :: Jours
    set /a jj=dateDiff/86400
    
    :: Heures
    set /a hh=(dateDiff/3600)-(jj*24)
    
    :: Minutes
    set /a mm=(dateDiff/60)-(hh*60)-(jj*1440)
    
    :: Secondes
    set /a ss=dateDiff-(hh*3600)-(mm*60)-(jj*86400)
    
    :: On affiche les jours seulement s'ils ne sont pas à zéro
    if %jj% neq 0 goto dispDays
    
    echo.
    
    :: Affichage sans les jours
    echo.Duree entre les 2 timestamps %hh%h %mm%min %ss%s
    goto:eof
    
    :: Affichage avec les jours
    :dispDays
    echo.Duree entre les 2 timestamps %jj%j %hh%h %mm%min %ss%s
goto:eof

Le résultat de l'exécution du script

C:\>testDateDiff.cmd
Appuyez sur une touche pour continuer...
Timestamp au moment de l'execution           1415214976
Timestamp au moment de l'appui sur entree 1415214982

Duree entre les 2 timestamps 0h 0min 6s

C:\>

 

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
mercredi 05 novembre 2014 à 19:08
Si tu utilise PDO pour les requêtes SQL, t'as peut-être tenté de mettre en paramètre un nom de colonne. Et t'as eu une erreur impossible à résoudre!
La raison est simple, les paramères passés à PDO doivent être des variables à subsituer et non des noms de colonnes.

 

Ce type de requête ne fonctionne pas, :table n'est pas valide, il faut mettre le nom de la table dans la requête SQL et non un placeholder.

SELECT laColonne FROM :table WHERE id = :valeur

 

Cette requête est correcte, le placeholder :table a été remplacé par le nom de la table.

SELECT laColonne FROM laTable WHERE id = :valeur

 

Doc PHP: http://php.net/manual/fr/pdo.prepare.php

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
lundi 08 septembre 2014 à 23:56

Quand on joue à un jeux vidéo avec un clavier, on a tendance à appuyer plus ou moins fort sur les touches. Par exemple, dans un jeu de voitures, on appuiera plus ou moins fort sur la flèche droite selon le virage à prendre.

Du moins, c'est l'impression que l'on a, plus t'appuies fort, plus ça tourne. Eh bien c'est complètement faux!

Les touches d'un clavier, ce n'est rien d'autre que des interrupteurs et ces interrupteurs fonctionnent en tout ou rien. C'est à dire qu'ils n'ont que 2 états possibles, dans le cas d'un clavier, une touche est soit enfoncée, soit relâchée mais pas entre les 2. Si l'on voulait avoir des états entre enfoncée et relâchée, il faudrait des interrupteurs proportionnels, c'est ce qui est utilisé dans les joysticks. Sur chaque axe, il y a une résistance variable et l'on détermine la position de l'axe en fonction de la valeur de la résistance qui est plus ou moins grande.

Donc, appuyer plus ou moins fort sur les touches d'un clavier, c'est un mythe et ça n'a aucun impact, rappelez-vous qu'un clavier ça fonctionne en tout ou rien.

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
mardi 26 août 2014 à 19:20

Nous allons voir comment installer le Java officiel d'Oracle sur les distrbutions de type Debian. T'as peut-être galéré pour installer ce foutu Java, lu tout un tas de tutoriels et rien compris mais en fait c'est très simple et ça ne prends que quelques minutes!

ATTENTION! tu n'auras pas le même numéro de version, dans l'exemple, on a la version version 7 uptade 45 ou 7u45.

Aller ici pour télécharger l'archive sur java.com, choisir Linux ou Linux_x64 si l'OS est en 64BITS.

Décompresse l'archive

# tar xvf jre-7u45-linux-x64.tar.gz

Copie l'archive dans le dossier /usr/lib/jvm

# mv jre1.7.0_45 /usr/lib/jvm/    
Toujours dans /usr/lib/jvm, crée un lien symbolique pour éviter les problèmes de numéro de version lors des mises à jour.
Lors d'une mise à jour, il suffira de faire pointer le lien vers la nouvelle version. J'ai appelé le répertoire oracleJava mais tu peux lui donner le nom que tu veux.
# ln -sf /usr/lib/jvm/jre1.7.0_45 /usr/lib/jvm/oracleJava

Choisis les alternatives:

# update-alternatives --config java

S'il n'y a qu'une seule ligne, fais:

# update-alternatives --install /usr/bin/java java /usr/lib/jvm/oracleJava/bin/java 1

Le 1 indique l'index de l'alternative.

Refais à nouveau:

# update-alternatives --config java

et choisis la ligne /usr/lib/jvm/oracleJava/bin/java
    
C'est terminé, vérifie la version de Java:

# java -version

 

Plugin pour Firefox


Jusqu'à présent, on a configuré Java que pour le système. Pour l'utiliser avec Firefox, il faut configurer le plugin.

Supprimer le plugin icedtea, s'il est installé.

# apt-get remove --purge icedtea-7- plugin

Crée un lien symbolique vers le plugin Java dans le dossier plugins de Firefox.
ATTENTION! Pour une machine X86, remplacer amd64 par i386

# ln -s /usr/lib/jvm/oracleJava/lib/amd64/libnpjp2.so /usr/lib/mozilla/plugins/

C'est terminé, vérifie que Java apparaît dans les plugins de Firefox.

 

Sécurité


Java a eu pas mal de failles de sécurité qui ont été exploités par les pirates, alors la sécurité a été renforcée. En cas de problème, modifier les options de sécurité en exécutant:

# javaws -viewer

Une fenêtre s'ouvre permettant de configurer les options Java. C'est la même fenêtre qu'on trouve dans le panneau de configuration de Windows.

 

Mise à jour


La mise à jour est similaire à l'installation.
    
Décompresse la nouvelle version et copie-la dans le dossier /usr/lib/jvm
    
Fais pointer le lien symbolique vers le répertoire de la nouvelle version.

# ln -sfn /usr/lib/jvm/jre_NOUVELLE_VERSION /usr/lib/jvm/oracleJava

Supprime et recrée l'alternative:

# update-alternatives --remove java /usr/lib/jvm/oracleJava/bin/java
# update-alternatives --install /usr/bin/java java /usr/lib/jvm/oracleJava/bin/java 1

Vérifie que l'on a la nouvelle version:

# java -version
Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
mardi 26 août 2014 à 19:07

Flash Player est le plugin pour les navigateurs web qui permet de lire les vidéos de YouTube et de voir les rares sites utilisant encore du flash. Aujourd'hui, le flash est de moins en moins utilisé, on lui préfère le HTML5 et le JavaScript qui assurent quasiment les mêmes fonctionnalités et qui sont des standards. Le support de flash pour Linux a été arrêté et la dernière version est la 11.2.202.400.

Tu va voir que l'installation est très simple, ça se résume à télécharger une archive, la décompresser et copier un fichier.

Sur le site d'Adobe, récupère Flash Player: http://get.adobe.com/fr/flashplayer/

Décompresse l'archive:

tar -xvf 

Ferme Firefox s'il est ouvert.

Copie le fichier libflashplayer.so dans /home/.mozilla/plugins

Vérifie la présence du plugin dans Firefox.

Pour tester l'installation, vas ici. Tu dois voir dans un cadre "Version information / You have version installed"

Si rien n'apparaît ou si Firefox demande le programme pour ouvrir le fichier, Flash Player n'est pas correctement installé.

ATTENTION! si tu utilise un ancien PC, il se peut qu'il ne supporte pas les instructions SSE2, c'est un jeu d'instructions au niveau du processeur, alors que les dernières versions de flash sont compilés avec SSE2. Si c'est le cas, tu ne verras pas les animations flash et tu n'auras aucun message d'erreur. La solution est de télécharger une ancienne version inférieure à la 11.2. Pour accéder aux anciennes versions archivés, c'est par ici.

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
mardi 26 août 2014 à 18:48

La commande telnet est souvent utile pour vérifier le fonctionnement d'un service comme un seveur web ou se connecter sur certains équipement comme un routeur. Cette commande n'est pas propre à Windows, elle existe sur les autres systèmes comme Linux.

Si tu utilise WIN7, la commande telnet n'existe plus alors qu'on l'avait avec WIN XP. C'est une bizarrerie de Microsoft, en fait elle est toujours là mais il faut l'installer. Cette opération est à faire une seule fois, après, la commande telnet est toujours disponible.

Dans l'invite de commande, exécutez ces 2 commandes:

pkgmgr /iu:TelnetClient
pkgmgr /iu:TelnetServer

Et maintenant, tu peux utiliser telnet.

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
dimanche 20 juillet 2014 à 22:11

L'espace, c'est un truc qui m'a toujours fait rêver, il y a 45 ans, le 21 juillet 1969, à 2h 56min 20s UTC, l'homme posait le pied sur la Lune. Seulement 12 hommes poseront le pied sur la Lune jusqu'au 14 décembre 1972. Depuis, personne n'y est jamais retourné, le principal problème étant le coût de ces missions.

Voilà quelques vidéos.

La séquence de décollage d'Apollo 11
La fusée Saturn V reste la plus grosse fusée construite.

La séquence atterrissage et les premiers pas
Le module a atterri le 20 juillet 1969. Il s'en ai fallu de peu pour que la mission soit annulée, l'ordinateur de bord, censé faite atterrir automatiquement le module lunaire, renvoyait des erreurs suite à une saturation de données. Neil Armstrong reprend alors le contrôle en manuel, des gros rochers empêchant atterrissage sur le site prévu, il s'en éloigne de 7km avec une réserve de carburant diminuant dangereusement.

Le décollage vu du bas du pas de tir au ralenti

Pour ceux qui disent que ça sers à rien d'aller sur la Lune ou dans l'espace, sachez que cela à eu des répercussions dans notre vie. Par exemple, la perceuse sans fil et autres outils à batterie ont été inventés pour les astronautes des missions Apollo pour prélever des échantillons sur la Lune. Avouez que pour tout bricoleur ou professionnel, la perceuse/visseuse sans fil c'est vachement pratique, merci la NASA!

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
mardi 01 juillet 2014 à 22:22

Moment tant attendu pour certains, moment tant redouté par d'autres, la coupe du monde de foot déchaîne les passions. Alors, pourquoi ne pas faire une blague en éteignant la télé du bar en pleine action?

Pour l'occasion, Orangina, qui n'est pas un sponsor officiel contrairement à Coca Cola à fait le buzz avec une canette anti foot à gagner sur les réseaux sociaux.

Vu comme ça, ça à l'air d'être une grosse connerie ce truc, c'est juste pour faire de la pub, et c'est bien le but, comment peut-on éteindre une télé à distance? Je vous le dit tout de suite, ce n'est pas une connerie, ça marche vraiment.
Comment c'est possible? Les télés n'ont-elles pas une télécommande par hasard? Et sur cette télécommande, y aurait pas une touche qui éteins la télé? Si, c'est la touche de mise en veille, la voilà l'astuce.

Le problème c'est que chaque marque à son propre code de mise en veille, l'astuce de cette canette, c'est d'intégrer une télécommande universelle, qui a la particularité d'être limitée à la fonction veille et d'envoyer des codes infrarouges correspondant au code de veille des divers fabricants.

Comme c'est de l'infrarouge, la lumière non visible par l’œil humain, il faudra que la télécommande voie le récepteur infrarouge de la TV mais ça peut aussi marcher par réflexion sur un mur ou le plafond.

Si vous ne voulez pas attendre de gagner la canette, ce gadget existe déjà depuis quelques années, ça s'appelle un TV-B- Gone. Ça ressemble aux télécommandes pour ouvrir la voiture à distance, la portée est celle d'une télécommande ordinaire mais il est possible d'en augmenter la portée grâce à des kits à assembler soi-même et en ajoutant des LEDs infrarouge, mais il vous faudra sortir le fer à souder. Vous pourrez alors éteindre les télés à plusieurs dizaines de mètres, voir même du voisin d'en face!
Si le rayon TV de chez Darty est un domaine de prédilection, le TV-B-Gone pourra aussi éteindre divers écrans, du moment qu'ils ont un récepteur infrarouge et la fonction veille, comme des pubs et des horaires d'avions.

Le TV-B-Gone en action!

Il reste aussi la solution de la télécommande universelle, mais c'est beaucoup moins discret et il faudra la programmer pour la marque du téléviseur mais on peut avoir accès à d'autres fonctions comme changer de chaîne.

Faites attention, parce que si l'infrarouge est invisible pour l’œil humain, il est parfaitement visible par les capteurs des caméras, s'il y a des caméras de surveillance dans le bar ou quelqu'un qui utilise l'appareil photo de son smartphone pendant que vous utilisez votre télécommande, ça va se voir. Vous pouvez d'ailleurs tester en appuyant sur la touche d'une télécommande et en la pointant vers un appareil photo ou caméra, vous verrez la LED infrarouge clignoter en blanc. C'est aussi utile pour vérifier si une télécommande fonctionne.

N'abusez pas non plus, vous risqueriez de faire fuir les clients du bar, c'est quand-même leur gagne pain. En 2008, c'était des journalistes de Gizmodo, un blog sur les nouvelles technologies, qui s'étaient amusés à éteindre les télés au CES de Las Vegas, un salon de l'électronique, lors de la présentation de nouveaux modèles de télé, ils s'étaient faits repérés et ont étés mis dehors.

TV-B-Gone au CES

Bonus

Immaginez la même chose, mais avec des LEDs infrarouge. Vous devriez pouvoir éteindre les télés à plus d'un kilomètre, voir même sans être à vue du récepteur grâce à la réflexion! C'est juste que c'est un peu encombrant et pas discret.

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
dimanche 18 mai 2014 à 16:03

undefined

La Freebox Revolution est fournie avec 2 Freeplugs permettant de mettre en réseau la Freebox server et la Freebox TV en utilisant le réseau électrique. Cette technologie s'appelle le CPL, Courant Porteur en Ligne.

Les Freeplugs sont en fait des boîtiers servant à la fois de transfo pour les boxs et de module CPL. Ayant déjà des CPL, de marque Netgear, je voulais les utiliser avec les Freeplugs. Pour cela, il faut les appairer afin qu'ils communiquent entre eux, les données entre modules étant chiffrées afin d'en empêcher l'interception. Bien sûr, on peut faire cohabiter plusieurs réseaux CPL séparés sur la même installation mais ce n'est pas ce que je voulais.

Les boîtiers CPL possèdent un bouton permettant des las appairer, sur le Freeplug, il faut rester appuyé sur le voyant pendant 2s puis il se mets à clignoter rouge/vert; pour le Netgear, il faut appuyer pendant 2s sur un petit bouton situé à côté de la prise réseau, le voyant power se mets à clignoter. Au début j'ai bien fait la procédure d'appairage mais ça ne fonctionnait pas. En fait il faut faire un reset du Netgear. Voilà comment j'ai fait :

  • Débrancher tous les autres CPL, comme ça ils ne viendront pas perturber la manip.
  • Pour que ce soit plus pratique, brancher les appareils sur une multiprise pour les avoir à côté l'un de l'autre.
  • Brancher le Netgear puis appuyer sur reset avec un trombone, le laisser redémarrer et le débrancher quand le voyant power est fixe.
  • Brancher le Freeplug, le voyant doit être rouge, appuyer 2s sur le vouant, il clignote rouge/vert.
  • Brancher le Netgear, le laisser démarrer, voyant power fixe.
  • Appuyer 2s sur le bouton d'appairage, lorsque le bouton est relâché, le voyant power clignote.
  • Au bout de quelques secondes, le voyant du Freeplug deviens vert et le voyant CPL du Netgear s'allume : les 2 CPLs sont appairés.

Pour les autres CPL, mettre un CPL déjà appairé en mode appariement puis brancher et appairer le nouveau CPL.

Quelques conseils sur le CPL

Si votre installation est triphasée, les CPL ne communiqueront pas s'ils ne sont pas sur la même phase, il faudra installer un coupleur de phase permettant de faire passer le signal entre phases dans votre tableau électrique.

N'utilisez pas inutilement le CPL, par exemple un boîtier pour la TV, un autre pour la console de jeux et un autre pour le lecteur Blu-Ray. C'est comme le WIFI, plus il y a de monde sur le réseau, plus le débit diminue, tout passe dans le même fil ! Dans ce cas, utilisez un seul CPL sur lequel vous brancherez un switch et vos appareils ; d'ailleurs vous avez probablement la Freebox TV et son Freeplug juste à côté, dans ce cas branchez un switch sur le freeplug.

Les prises parafoudre ne laissent pas toutes passer le signal CPL, dans ce cas, soit vous trouvez une autre prise parafoudre qui le laisse passer, soit vous branchez le CPL directement sur la prise murale mais il ne sera pas protégé contre la foudre. Dernière solution, vous installez un parafoudre général sur le tableau électrique, c'est plus cher qu'une prise parafoudre mais l'avantage c'est que tout le réseau électrique de la maison est protégé.

 

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
lundi 05 mai 2014 à 21:56

Quand on utilise de l'AJAX pour son site web, on a souvent besoin de transférer plusieurs variables entre client et serveur mais le problème est qu'entre les 2, c'est une chaîne de caractères qui cicule. Comment récupérer le résultat d'une fonction et son code retour par exemple?

On peut utiliser du JSON mais le problème c'est que si les fonctions pour le traiter sont diponibles en PHP côté serveur, elles ne le sont pas en Javascript côté client, il faut alors utiliser des bibliothèques Javascript pour le traiter et je voudrais bien me passer de l'utilisation d'une bibliothèque.

L'astuce que j'ai trouvée consiste à utiliser un caractère qui servira de séparateur entre les données. Bien sur, ce caractère ne devra pas être alphanumérique, si le séparateur était la lettre A, il y aurait de fortes chances de la retrouver dans les données à transmettre et ça poserait problème pour savoir si'il s'agit du séparateur ou des données.
On utilisera donc les caractères spéciaux qu'on trouve au début de la table ASCII, ces caractères ont peu de chance de se retrouver dans les données, il faudra là aussi éviter certains caractères comme les retours chariots, si les données sont du texte sur plusieurs lignes, il y en aura forcément.

Dans notre exemple, on va utiliser le caractère ASCII N°29, 0x1D en hexa, séparateur de groupe ou GS.

On a besoin déchanger ces 3 variables:

  • 'Texte de la page'
  • $uneVariable
  • $uneAutreVariable

Échange serveur --> client

Côté serveur (PHP), on concatène les données de façon à avoir une chaîne, \x1D est le code ASCII en hexa du caractère séparateur:

 echo 'Texte de la page'."\x1D".$uneVariable."\x1D".$uneAutreVariable;

Côté client (Javascript), on éclate la chaîne avec split, String.fromCharCode(29) retourne le caractère ASCII à partir de son code décimal:

 var donneesServeur = xhr.responseText.split(String.fromCharCode(29));

La variable serverData est un tableau:
[0] = 'Texte de la page'
[1] = contenu de $uneVariable
[2] = contenu de $uneAutreVariable

Échange client --> serveur

C'est le même principe que précédament mais à l'envers:

Côté client:
On cancatène les données avec le caractère séparateur entre.

 var chainePourLeServeur = 'Texte de la page' + String.fromCharCode(29) + uneVariable+String.fromCharCode(29) + uneAutreVariable;

Côté serveur:
On utilise explode pour éclater la chaîne en tableau.

 $donneesClient = explode("\x1D", $_POST['donnees']);

La variable $donneesClient est un tableau:
[0] = 'Texte de la page'
[1] = contenu de uneVariable
[2] = contenu de uneAutreVariable

On peut aussi transmettre des tableaux à plusieurs dimentions en choisisant plusieurs caractères séparateur.

 

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
mardi 11 février 2014 à 19:52

Voir aussi: Installer et configurer un serveur Debian

On va configurer un serveur qui va permettre de diffuser la TV sur le réseau avec Tvheadend. Il y a toutes les options qu'on trouve sur une TV avec le guide des programmes, les sous-titres et la possibilité de changer de chaîne. Et comme si ça ne suffisait pas, il est aussi possible de programmer des enregistrements puisque l'application fait aussi magnétoscope. Il n'y a pas de lignes de commandes à taper, la configuration se faisant via une interface web. Tvheadend n'est pas limité à la TNT, qui utilise la norme DVB-T (terrestrial), il peut aussi diffuser le satellite si vous avez une carte DVB-S (satellite).

Ceci permet de voir la TV sur n'importe quel PC du réseau et même les tablettes et smartphones Android et Apple. C'est l'idéal pour ceux qui veulent s'emmener la TV partout avec eux. Il est aussi possible de voir la TV en dehors de chez soi via Internet mais il vous faudra une connexion câble ou fibre avec un bon upload, une connexion ADSL ordinaire est limitée à 1 MB/s en upload, ce qui n'est pas suffisant pour voir une vidéo en streaming ou alors en très mauvaise qualité.

Niveau qualité, c'est identique à ce qu'on a avec une TV, le serveur se contentant juste de vous renvoyer le flux de la TNT sans le modifier, ce qui a aussi pour effet d'avoir une charge CPU quasiment nulle. Ça fonctionne bien en WIFI tant que vous avez un signal suffisant pour tenir le débit qui est d'environ 5MB/s et dépendant de la chaîne regardée. Les chaînes d'info comme BFM TV ont moins de débit que TF1 HD par exemple.

Matériel néscessaire


Un ordinateur avec Linux, ici, c'est Debian qui est utilisé. On peut aussi utiliser un Raspberry PI mais il faudra un hub USB alimenté pour alimenter la clé USB TNT, ses ports USB ne fournissant pas assez de courant.

Une carte ou clé USB TNT. Il faudra que la carte soit compatible Linux, soit c'est marqué sur la boîte, dans ce cas il n'y a pas de question à se poser, soit il n'y a rien de marqué et là il va falloir chercher sur Google. J'ai un boîtier USB Terratec T², pas tout récent il fonctionne très bien et surtout il est compatible Linux, c'était marqué sur la boîte.

S'assurer que la réception TNT soit bonne.

Vérification de la carte TV


On va d'abord vérifier que la carte TV est reconnue, attention, c'est DVB et non DVD. DVB veut dire Digital Video Broadcasting.

 ls /dev/dvb

Si le dossier adapterX, X étant un nombre, existe c'est que la carte est reconnue, si vous avez le message "Aucun fichier ou dossier de ce type" ou que le /dev/dvb est vide, c'est que la carte n'a pas été reconnue.

Installation


Ajouter le dépôt Tvheadend:

Ouvrir

 vim /etc/apt/sources.list 

Et jouter cette ligne:

 deb http://apt.tvheadend.org/stable wheezy main

Installer Tvheadend:

 apt-get update apt-get install tvheadend 

Au cours de l'installation, répondre oui à ce message:

 ATTENTION : les paquets suivants n'ont pas été authentifiés. tvheadend Faut-il installer ces paquets sans vérification (o/N) ? 

undefined

Entrez un nom d'utilisateur, par exemple admin.

undefined

Entrez un mot de passe.

Le service tvheadend est censé être démarré après l'installation, le démarrer au cas où:

 service tvheadend start

Tvheadend est maintenant installé et lancé.

Configuration


Ouvrir un navigateur web et aller à cette adresse en remplaçant < ADRESSE_DU_SERVEUR > par l'adresse de votre serveur:

http://< ADRESSE_DU_SERVEUR >:9981/

Le login et mot de passe définis durant l'installation vous sont demandés puis vous arrivez sur l'interface de configuration. La navigation se fait par les onglets et sous-onglets du haut.

undefined

undefined

Cliquez sur les onglets "Configuration" => "DVB Inputs" => "TV Adapters". Cochez "Enabled" pour activer la carte TV. Puis cliquez sur l'onglet "Multiplexes".

undefined

Dans la barre du haut, cliquez sur le + vert "Add mux(es) manually..."

C'est ici qu'on va configurer les fréquences des multiplexes, il y a un scan automatique mais avec ma carte ça ne marche pas, c'est un bug propre au Terratec T², il faut que je rajoute 332kHz. Les fréquences doivent être entrées en kHz et pour les reste des options, configurez comme sur l'image. Cliquez sur le bouton "Add" pour ajouter le multiplexe, la fenêtre reste ouverte, ne la fermez pas et entrez les fréquences suivantes et cliquez sur "Add" à chaque fois.

undefined

Une fois que vous avez rentré tous les multiplexes, attendez un peu que le scan des fréquences se fasse, les colonnes Network, NetworkID et MuxID vont se remplir, c'est signe que ça fonctionne.

Cliquez sur l'onglet "Services" pour voir les chaînes trouvées, il se peut qu'il y ait des lignes parasites avec des noms bizarres.

undefined

En restant dans "TV Adapters", cliquez sur l'onglet "General" puis cliquez sur le bouton "Map DVB services to channels...".

Cliquez ensuite sur l'onglet 'Channel / EPG", vous devriez avoir la liste des chaînes dans l'ordre.

undefined

Si vous avez VLC, cliquez sur "Play" en face du nom de la chaîne et récupérez le lien. Dans VLC, allez dans "Média" => "Ouvrir un flux réseau..." et collez le lien. Il se peut qu'il vous demande un login et mot de passe, ce sont ceux définis lors de l'installation.

La vidéo apparaît.

Il est aussi possible de récupérer la liste des chaînes en entrant ça dans VLC: http://< ADRESSE_DU_SERVEUR >:9981/playlist/channels

Android et IOS


IOS (Apple): l'appli TvhClient est disponible sur l'app store.

Android: l'appli n'est pas disponible sur le Google Play, il faut la télécharger séparément le paquet APK ici: http://john-tornblom.github.io/TVHGuide/. Pour l'installer, vous devez autoriser les sources inconnues. Allez dans "Paramètres" => "Applications" et cochez "Sources inconnues". Remettre l'option une fois l'appli installée. Il faudra aussi installer MX Player ou BS player pour visionner le flux.

Configurez l'appli avec le login, mot de passe et adresse du serveur. Si la configuration est correcte, vous devriez avoir la liste des programmes sur la page d'accueil. Restez appuyé sur une chaîne puis "Play". Pour voir la TV, il est conseillé d'utiliser BS Player ou MX Player.

undefined

 

 

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
lundi 10 février 2014 à 22:37

Voir aussi: Un serveur chez soi

Debian est une des plus vieilles distributions Linux, elle existe depuis 1993.
Elle a l'avantage de consommer peu de ressources, elle surtout faite pour les serveurs et mise surtout sur la stabilité du système mais en contrepartie, la fréquence de mise à jour est tous les 2 ans et les logiciels ne sont pas toujours dans leur dernière version. Mais il est quand-même possible d'avoir les dernières versions via les dépôts testing.

Ici, on va voir comment télécharger Debian, il ne suffit pas de cliquer sur un lien, l'installer et le configurer pour une utilisation en tant que serveur. On va faire une installation minimale d'un serveur, sans interface graphique, mais vous pouvez aussi choisir de l'installer en version bureau avec l'interface graphique si c'est pour un PC qui aura une utilisation type bureautique.

Sommaire:

1. Télécharger Debian

2. Installer Debian

3. Configurer Debian

 

1. Télécharger Debian


Téléchargement de jigdo, programme de téléchargement

C'est le programme qui va récupérer les paquets sur les dépôts et créer l'image ISO, ça permet d'avoir les dernières versions des paquets. Il n'installe rien sur le système. Il faut bien sur que l'ordinateur sur lequel on fait la manipulation ait accès à Internet.

  • Aller sur http://atterer.org/jigdo/ puis en bas, dans Download, cliquer sur jigdo-lite 0.7.2 for Windows pour télécharger le fichier. Le numéro de version (0.7.2) ne sera peut-être pas le même quand vous lirez ceci.
  • Dézipper le fichier téléchargé, et mettez le dossier extrait sur un disque avec au moins 4Go de libres. Le téléchargement se fait dans ce répertoire.
  • Faites un double clic sur exécuter jigdo-lite.bat, une fenêtre de commande s'ouvre, laissez-la de côté pour l'instant.

undefined

Récupération du lien de téléchargement

  • Se rendre sur le site de Debian, dans la section Obtenir Debian, http://www.debian.org/distrib/
  • Cliquez sur image d'installation complète, dans la colonne de gauche. Cette version est plus lourde à télécharger mais a l'avantage de pouvoir s'installer sur une machine sans accès Internet et est aussi plus pratique si l'on a plusieurs machines à installer. Le lien Télécharger une image d'installation renvoie sur la version réseau, c'est juste pour démarrer l'ordinateur qui va ensuite aller télécharger les paquets sur Internet.
  • Ensuite, cliquez sur Télécharger les images des CD ou DVD avec jigdo.
  • Puis descendez un peu la page jusqu'à la section Quelles sont les images officielles disponibles ? Choisir de préférence la version DVD, plus complète que la version CD. Vous devez choisir la version correspondant à votre matériel. Si votre ordinateur est récent, choisisez la version 64bits, amd64. Sinon, pour les plus vieux ordinateurs, de plus de 10ans en général, choisisez la version 32 bits, i386.
  • Cliquez sur amd64 ou i386, vous arrivez sur une liste de fichiers. Faire un clic droit sur le DVD-1, debian-7.3.0-amd64-DVD-1.jigdo (64bits) puis copier l'adresse du lien.
  • Collez cette adresse dan la fenêtre de commande ouverte précédament. Pour coller, il faut juste faire un clic droit dans la fenêtre. Puis [ENTRÉE]

undefined

Le programme va rechercher des fichiers déjà téléchargés, on ne s'en occupe pas, faire [ENTRÉE]

undefined

Maintenant, il nous demande sur quel site télécharger les paquets.
La forme du lien est du type http://ftp.XX.debian.org/debian/ avec XX, le code correspondant au pays dans lequel vous êtes ou le plus proche.
Ceci influe seulement sur la vitesse de téléchargement, peu importe le code de pays que vous mettez, vous aurez toujours la même chose.
Si vous êtes en France, il faudra taper http://ftp.fr.debian.org/debian/ puis [ENTRÉE]

undefined

Maintenant, laissez le programme faire le téléchargement. À titre indicatif, il m'a fallu attendre environ 2h pour avoir le fichier ISO avec une connexion à 10 MB. Durant les 2 premières minutes, c'est l'initialisation du programme puis le téléchargement des paquets démarre et une fois terminé, l'image ISO est crée.

undefined

Si vous voyez le message OK: Checksums match, image is good! c'est que le téléchargement à réussi et que votre ISO est bonne pour la gravure.

Gravez l'image ISO sur un DVD, il est conseillé de choisir de vérifier la gravure si votre logiciel le permet, et d'utiliser un DVD en bon état, ça évite les mauvaises surprises durant l'installation: on cherche pendant des heures pourquoi ça plante alors que le problème viens d'une erreur de gravure du DVD.

Vous voilà prêt à commencer l'installation.

2. Installer Debian


ATTENTION! On va formater le disque dur de la machine, tout ce qui est dessus sera perdu, avant cette étape il faudra sauvegarder tout ce que vous voulez garder sur un autre support.

Il faut faire démarrer sur le DVD. En général, il faut appuyer sur F12 au démarrage du PC ou modifier l'ordre de démarrage en allant dans le BIOS.

Après quelques secondes, on arrive sur cet écran.

undefined

Appuyez sur [ENTRÉE]

Après ça, j'ai eu ce problème, ça viens de l'affichage:

undefined

Dans ce cas, il n'y a plus qu'à redémarrer la machine et redémarrer à nouveau sur le CD. Au lieu de choisir Install, on va voir dans Help.
Une liste de menus s'affiche, on va voir celui correspondant à la touche [F6], SPECIAL BOOT PARAMETERS.

undefined

On peut spécifier des options au boot du système. J'ai retapé la ligne donnée en exemple, vga=771 noapic nolapic puis [ENTRÉE] pour continuer.
Ensuite, si vous arrivez ici, c'est que ça a marché, l'installation peut commencer:

undefined

Choix de la langue utilisée durant l'installation.

C'est une interface shell, pour ce déplacer, seul le clavier est néscessaire.
[TAB] => se déplacer entre les éléments (boutons, zone texte)
Flèches => déplacement sur la ligne
[ESPACE] => sélectionner
[ENTRÉE] => valider, équivalent d'un clic de souris

Langue et clavier

undefined

Choix du pays, celà va influer sur la langue du système qu'on installe.

undefined

Quel est votre type de clavier? Choisisez France, normalement vous devriez avoir un clavier AZERTY.

Réseau

undefined

Configuration du réseau. C'est le nom qu'aura votre machine, vous pouvez laisser celui par défaut.

undefined

Vous pouvez laisser vide et continuer.

Comptes et mots de passe

undefined

Choisisez un mot de passe pour root. Le compte root, c'est le compte qui permet de tout faire sur la machine.

ATTENTION! Pour les tests, vous pouvez mettre 0000 pour éviter de s'embêter avec le mot de passe mais vous devrez le changer pour quelque chose de complexe et difficile à trouver lorsque vous aller autoriser le trafic venant d'internet à accéder à votre serveur sinon, votre serveur va se faire pirater vite fait.

undefined

Retapez le mot de passe précédent pour le confirmer.

undefined

Création d'un utilisateur. L'installateur rend cette étape obligatioire.
Cet utilisateur est uhn utilisateur standard et aura beaucoup moins de droits que root et sera celui à utiliser si vous installez un PC type poste de travail.
Mettez par exemple user.

undefined

Continuez

undefined

Choisissez un mot de passe pour cet utilisateur, par exemple user. Comme pour le mot de passe root, n'oubliez pas de le changer une fois l'installation du serveur terminée. Si c'est un PC type poste de travail, ce mot de passe sers surtout à protéger l'accès non autorisé à votre session mais pensez qu'il sera possible de s'y connecter à distance via SSH, il faudra configurer SSH si vous voulez interdire l'accès à distance à cet utilisateur.

undefined

Retapez le mot de passe précédent pour le confirmer.

undefined

Le serveur cherche à se mettre à l'heure via Internet. Si vous n'êtes pas connectés, faites Annuler.

Partitionnement

undefined

Partitionnement des disques. J'ai choisi d'utiliser un disque entier.
LVM, Logical Volume Manager permet de redimentionner plus facilement les partitions et d'ajouter de l'espace supplémentaire venant d'un autre disque à une partition.

undefined

Sélectionnez le disque sur lequel vous voulez installer Debian.

undefined

Choisisez le partitionnement, j'ai choisi Tout dans une seule partition, ça a l'avantage de ne pas trop s'embêter avec le manque de place dans une partition alors que celle d'à côté est vide. En contrepartie, en cas de réinstallation du système, tout sera écrasé, avant, il faudra penser à copier les données à sauvegarder sur un autre support.

undefined

Le récapitulatif du partitionnement s'affiche, si ça vous conviens, appuyez sur [ENTRÉE]

undefined

DERNIÈRE CHANCE! À ce stade, rien n'est encore écrit sur le disque. S'il y avait des données sur le disque dur, les avez-vous sauvegardés?
Si c'est bon, choisissez oui puis [ENTRÉE] pour appliquer les modifications sur le disque.

undefined

Attendez un peu, le système copie quelques paquets sur le disque.

Installation des paquets

undefined

Non puis [ENTRÉE]

undefined

Non puis [ENTRÉE]

undefined

Non puis [ENTRÉE]

undefined

Sélectionnez ce que vous voulez. J'ai fait le choix d'avoir une installation minimale, cocher seulement serveur SSH et Utilitaires usuels du système. Comme ça, on n'aura pas trop de trucs inutiles sur la machine, on installera ce dont on a besoin au fur et à mesure.

undefined

Attendez le temps que le système s'installe.

Bootloader GRUB

undefined

Installation de GRUB, c'est ce qui va gérer le boot. Oui puis [ENTRÉE]

undefined

L'installation est terminée! Faites [ENTRÉE], la machine éjecte de DVD et redémarre.

Premier démarrage

undefined

L'interface de GRUB, elle sera présente à chaque démarrge. Attendez 5s ou faites [ENTRÉE] pour démarrer tout de suite. Si vous aviez un Windows d'installé et choisi de le garder, il apparaîtra ici, vous pourrez donc choisir de démarrer Debian ou Windows.

undefined

Debian est en train de démarrer...

undefined

Debian est démarrée, vous pouvez vous identifier avec le compte root. Rien ne s'affiche lors de la saisie du mot de passe, pas même des étoiles, c'est un comportement normal sous Linux.

undefined

Vous êtes maintenant identifié, on peut configurer le système

3. Configurer Debian


Si vous aviez le problème d'affichage au début de l'installation, les arguments que vous avez spécifiés au boot restent. Vous pouvez tenter de les supprimer, chez moi j'avais eu un problème au niveau de la reconnaissance du CPU, la machine tournait sur un seul core et en supprimant la ligne, l'affichage était toujours OK et tous les core reconnus. S'il y a des problèmes, il faudra utiliser un live CD et remettre la ligne.

Ouvrez le fichier de conf de grub

 vi /etc/default/grub

Commentez la ligne (ça peut être différent selon les options que vous avez mises):

 GRUB_CMDLINE_LINUX="vgq=771 noapic nolapic"

Appliquez les modifications et redémarrer la machine pour voir si tout est OK.

 update-grub reboot 

Configuration du réseau

C'est la première chose à faire pour pouvoir utiliser le serveur à distance. Il existe 2 cas, soit vous avez une IP attribuée par DHCP, soit vous attribuez vous-même l'IP.
Dans l'exemple, eth0 est le nom de l'interface à configurer.
 
Ouvrez le fichier de conf réseau
 vi /etc/network/interfaces

Et ajoutez ces lignes selon votre cas. Il se peut que ce soit déjà configuré si vous aviez le réseau durant l'installation:

  • IP statique, remplacez les adresses par les votres:
 auto eth0 iface eth0 inet static address 192.168.1.102 gateway 192.168.1.1 netmask 255.255.255.0 

address => adresse IP de la machine
gateway => passerelle, mettre l'adresse du routeur ou de la box internet
netmask => masque de sous-réseau, voir dans la configuration du routeur ou de la box internet

  • IP attribuée par DHCP:
 auto eth0 iface eth0 inet dhcp

Redémarrez le réseau:

 service networking restart

Vérifiez que eth0 a bien son IP et notez l'IP si vous êtes en DHCP

 ifconfig

Tentez de pinger la passerelle, remplacez 192.168.1.1 par l'IP du routeur ou de la box internet. Si ça répond, vous pouvez continuer, sinon, c'est qu'il y a un problème.

 ping 192.168.1.1

Si vous êtes en IP statique, il faut ajouter l'adresse du serveur DNS.
Le DNS, c'est ce qui va permettre d'obteir l'adresse IP d'un nom de domaine comme google.fr.
Créer le fichier resolv.conf s'il n'existe pas:

 vi /etc/resolv.conf

Mettre cette ligne, remplacez 192.168.1.1 par l'adresse IP du routeur ou de la box internet.
Vous pouvez aussi utiliser un DNS spécifique comme 8.8.8.8 qui est le DNS de Google:

 nameserver 192.168.1.1

Redémarrez le réseau

 service networking restart

Et tentez un ping de google, si ça répond, vous pouvez continuer, sinon, c'est qu'il y a un problème.

 ping google.fr

Test de la connexion SSH

Désactiver la résolution DNS de SSH. Si la connexion Internet est interrompue, celà cause une longue attente lors de la demande du mot de passe.

 vi /etc/ssh/sshd_config

Ajouter cette ligne à la fin du fichier:

 UseDNS no

Redémarrez la machine

 reboot

Identifiez-vous et vérifiez que le réseau fonctionne:
Vérifiez l'IP

 ifconfig

Vérifiez la connectivité Internet:

 ping google.fr

Tentez une connexion en SSH depuis une autre machine. Sous Windows, utilisez PuTTY.

Si tout est bon, on peut maintenant administrer le serveur à distance, le serveur n'a plus besoin d'écran, de clavier et souris.
Vous pouvez ranger la machine dans un coin, seule une prise de courant et le réseau sont néscessaires mais veillez à ce que la machine soit bien ventilée
sinon, c'est la surchauffe et le risque de panne.

Mettre à jour le système

Le fichier des dépôts est configuré durant l'installation et si vous n'aviez pas le réseau durant l'installation, il faut le modifier:

 vi /etc/apt/sources.list

Commenter la ligne du DVD, on n'en a pas besoin, il vaut mieux utiliser les dernières versions disponibles dans les dépôts:

 deb cdrom:[Debian GNU/Linux 7.3.0 _Wheezy_ - Official amd64 DVD Binary-1 20131215-04:56]/ wheezy contrib main

Décommenter ces 2 lignes:

 deb http://security.debian.org/ wheezy/updates main contrib deb http://ftp.debian.org/debian/ wheezy-updates main contrib

Ajouter cette ligne si elle n'est pas présente, c'est le dépôt principal de Debian qui va servir à installer de nouveaux logiciels:

 deb http://ftp.debian.org/debian/ wheezy main contrib non-free

Faire une mise à jour. Ces commandes sont à connaître et à exécuter régulièrement pour mettre le système à jour.

On purge le cache, ce n'est pas forcément nécessaire puisque les listes de paquets sont considérées comme obsolètes au bout d'un certain temps et re-téléchargées, mais ça permet d'avoir les toutes dernière version.

 apt-get clean 

On récupère les listes de packges

 apt-get update

On mets à jour le système

 apt-get dist-upgrade

Si vous voulez passer la demande de confirmation, ajoutez le paramètre -y

 apt-get dist-upgrade -y

Personnaliser le système

On peut installer quelques paquets utiles:
- vim : éditeur texte, même chose que vi mais plus évolué
- htop : la commande top en beaucoup mieux! hrop permet de visualiser les processus, la mémoire et CPU utilisés
- tree : permet d'afficher l'arborescence d'un répertoire
 apt-get install vim htop tree 

Configurer vim:
Décommenter ces lignes pour:

  • Activer la coloration syntaxique
 syntax on 
 if has("autocmd") au BufReadPost * if line("'\"") > 1 && line("'\"") <= line("$") | exe "normal! g'\"" | endif endif
 if has("autocmd") filetype plugin indent on endif 
  • Afficher la commande en cours, surligner les recherches et ignorer la casse lors d'une recherche
 set showcmd set showmatch set ignorecase

On peut aussi changer le prompt pour quelque chose de mieux:

 vim /etc/bash.bashrc 

Commenter la ligne commencant par PS1= et mettre ça à la suite:

 PS1="\n\[\033[35m\]\$(/bin/date)\n\[\033[32m\]\w\n\[\033[1;31m\]\u@\h: \[\033[1;34m\]\$(/usr/bin/tty | /bin/sed -e 's:/dev/::'): \[\033[1;36m\]\$(/bin/ls -1 | /usr/bin/wc -l | /bin/sed 's: ::g') files \[\033[1;33m\]\$(/bin/ls -lah | /bin/grep -m 1 total | /bin/sed 's/total //')b\[\033[0m\] -> \[\033[0m\]"

Si vous voulez d'autres exemples de prompts, voir les variables $PS1 sur https://wiki.archlinux.org/index.php/Color_Bash_Prompt

Toujours dans le même fichier, /etc/bash.bashrc on peut ajouter quelques alias utiles pour lister les répertoires et afficher l'arborescence d'un répertoire. Ajouter ces lignes à la fin du fichier:

 alias ll='ls --color=tty -lhF --group-directories-first' alias tree='tree --dirsfirst -a -C'

Attention, il faut ouvrir un nouveau shell pour que les alias soient actifs.

Maintenant, il ne vous reste plus qu'à installer les applications que vous voulez avoir sur votre serveur.

COMMENTAIRE > Un serveur chez soi
Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
lundi 10 février 2014 à 19:09

Je crois que toutes les marques se valent plus ou moins niveau fiabilité, il faut repérer des modèles qui t'intéressent et chercher sur Google ce qu'en pensent les gens.

COMMENTAIRE > Un serveur chez soi
Avatar de Pat91  Pat91
dimanche 09 février 2014 à 22:24

Je compte changer d'ordinateur, pour l'instant j'ai un Dell. Peux tu me conseiller une marque Jesus Forain s'il te plais.

C'est très important. Merci à toi.

ARTICLE > Transmission radio
Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
dimanche 09 février 2014 à 11:50

La radio, c'est quelque chose qui m'a toujours intrigué. J'avais jamais compris ce qui se passait entre l'antenne émettrice et réceptrice jusqu'à ce qu'un jour, en cours de physique au lycée on fasse un TP sur la modulation d'amplitude et les ondes radio.

On va aussi faire une expérience étonnante puisqu'on va envoyer le son d'un baladeur MP3 sur une chaîne HI-FI sans le brancher dessus.

Avant, on va faire un rapide rappel sur l'électricité

La matière est constituée d'atomes, un atome c'est noyau constitué de neutrons et protons autour duquel gravite des électrons. Les neutrons n'ont pas de charge électrique, les protons sont chargés positivement et les électrons négativement. Un atome est électriquement neutre, il a autant de protons que d'électrons. Seulement, quand on donne un électron supplémentaire à un atome, il va chercher à s'en débarrasser pour retrouver son équilibre.

C'est ce que fait le générateur dans un circuit électrique, d'un côté, il donne des électrons aux atomes qui cherchent à s'en débarrasser en le donnant à leurs voisins, cela crée alors un courant d'électrons dans le circuit, ce courant est récupéré par l'autre borne du générateur. C'est cela qu'on appelle le courant électrique. Il y a des atomes qui ne cèdent pas d'électrons, ce sont des isolants électriques. Les électrons circulent du - vers le + et sont sensibles aux champs magnétiques et électriques.

Quand le courant circule dans un fil

La circulation du courant dans un fil crée un champ magnétique et électrique. Si ce fil est traversé par un courant continu de valeur constante, le champ électrique et magnétiques restent eux aussi constants. Si le courant est alternatif, de fréquence f, ces champs varient à la même fréquence f que le courant. Ceci est réversible, si l'on crée un champ magnétique à côté d'un fil, il va influer les électrons des atomes constituants le fil. Si l'on pose un aimant à côté d'un fil, il ne va pas se passer grand chose du fait que le champ magnétique est statique, en revanche si l'on alterne les pôles de l'aimant face au fil, il se crée alors un courant électrique alternatif, c'est le principe utilisé dans les alternateurs.

Maintenant, on l'a le principe de fonctionnement d'une transmission radio. D'un côté, on fait circuler du courant alternatif dans un fil, cela crée un champ magnétique et électrique qui va se propager dans les airs autour du fil puis va agir sur les électrons d'un autre fil et y créer un courant électrique.

On parle de champ électrique et magnétique, ça vous fait penser à rien? électromagnétique, onde électromagnétique, en fait c'est ça les ondes radio. C'est un champ électrique et magnétique et ces 2 champs sont orthogonaux l'un par rapport à l'autre.

Seulement, il y a un problème. L'électricité est crée par la circulation d'électrons à l'intérieur d'un circuit fermé, or, une antenne c'est juste un fil sans rien au bout, pas de quoi créer un courant électrique avec ça, alors, comment peut-on recevoir quelque chose avec un bout de fil?
En fait, même si ça ne forme pas un circuit fermé, il se crée quand même un mouvement d'électrons, ils vont dans un sens puis dans l'autre à la même fréquence que l'onde électromagnétique et il est possible de récupérer ce courant. Ce courant est extrêmement faible, il va donc falloir l'amplifier pour l'exploiter.

Le TP de physique du lycée

undefined

D'un côté, on a un générateur de courant alternatif dont on peut faire varier la fréquence et la forme du signal (sinusoïdal, carré, etc..) que l'on relie à un oscilloscope (N°1) pour visualiser l'allure du signal. On branche un fil n'importe où sur le circuit et on le laisse pendre, sans rien au bout.

De l'autre côté, on a un autre oscilloscope (N°2) sur lequel on branche aussi un fil qu'on laisse pendre.

Quand on mets le générateur en marche, en approchant, mais sans qu'ils se touchent, les 2 fils qui pendent, on remarque que sur l'oscilloscope N°2 apparaît un signal! Sa fréquence est identique à celui affiché par l'oscilloscope N°1 et si l'on fait varier la fréquence ou la forme du signal délivrée par le générateur, on a la même chose sur les 2 oscilloscopes.En approchant les 2 fils, l'amplitude augmente. Cette expérience montre une transmission radio, le phénomène des ondes électromagnétiques. Mais il y a un hic, je n'ai pas été complètement convaincu! Tous les appareils sont branchés sur la même prise et je me suis dit que le courant pouvait simplement passer par les fils alimentant les appareils.

C'est pourquoi j'ai cherché à refaire la même chose mais sans qu'il n'y ait aucun lien physique entre l’émetteur et le récepteur. Comme on est dans les transmissions radio, pourquoi pas transmettre de la musique?

Il a fallu que j'utilise ce que j'avais sous la main et en se passant de l'oscilloscope qui n'est pas un appareil donné, ça vaut plusieurs centaines d'euros. Le mieux que j'ai trouvé, c'est d'utiliser un baladeur MP3, appareil idéal puisque fonctionnant sur batterie, et un ampli ou une chaîne HI-FI avec une entrée audio. Le baladeur servira d’émetteur et l'ampli de récepteur; vous l'avez compris, on va envoyer le son du baladeur sur l'ampli sauf qu'il n'y aura aucun lien physique entre les 2 appareils.

On va faire la même chose qu'avec le générateur et les oscilloscopes:

undefined  undefined

Pour être dans de bonnes conditions

  • Se placer dans un endroit le plus calme possible
  • Éloigner les câbles audio des câbles d'alimentation 230V
  • Éloigner ou éteindre les autres appareils électriques

Procédure:

La réussite de l'expérience dépend de votre matériel, il se peut que ça ne fonctionne pas.

  • Brancher un fil sur le + du baladeur et un autre sur le + de l'entrée de l'ampli, si l'ampli dispose d'une entrée phono ou micro, utilisez-les car le facteur d'amplification est plus important que l'entrée line in. Dans mon cas, j'ai utilisé l'entrée line in et ça a marché. Sachez que plus le fil est long et mieux ce sera, les 2 fils doivent être parallèles et espacés de moins de 2 cm, la distance pouvant varier selon vos appareils et la longueur. Ces fils jouent le rôle d'antennes émettrice et réceptrices.

  • Mettre le baladeur en marche et le volume au maximum.

  • Mettre le volume de l'ampli au minimum puis le mettre en marche. Quand vous allez toucher le connecteur de l'ampli, ça risque de faire des bruits parasites qui peuvent être forts, faites attention. Montez le volume de l'ampli et tendez l'oreille, vous devriez entendre la musique! Rapprochez doucement les antennes si vous n'entendez rien. Vous venez de réaliser une transmission radio!

Seulement, la radio ne fonctionne pas comme ça. Cette expérience était juste une démonstration du phénomène des ondes électromagnétiques et si l'on transmettais directement comme on viens de le faire, il y aurait des problèmes. D'abord, il faudrait des antennes immenses, plus la fréquence est basse, plus la longueur d'onde est grande, la taille des antennes étant liée à la longueur d'onde. Ici, on a des longueurs d'onde radio très basses, qui sont celles qu'entends l'oreille humaine soit de 20Hz à 20kHz. Ensuite, on ne pourrait pas avoir d'autres émetteurs dans la même zone sinon, on entendrais tous les émetteurs que l'on peut capter.

C'est pour ça qu'on module le signal, en amplitude (AM) ou en fréquence (FM) pour les modulations les plus connues, en utilisant une onde porteuse. L'antenne capte toujours toutes les ondes qu'elle reçoit et envoie tout ça au récepteur radio. Il faut alors filtrer la fréquence que l'on veut recevoir, pour cela on utilise un filtre passe bande qui est un circuit LC (bobine + condensateur). Sur une radio, quand on tourne le bouton pour choisir la station, on agit en fait sur la valeur du condensateur ou de la bobine. Ensuite, le signal est envoyé vers un ampli puis un démodulateur qui va supprimer la porteuse et récupérer le signal audio qui est envoyé vers un ampli audio puis les hauts parleurs.

En radio, quand on donne une fréquence, c'est toujours celle de la porteuse, c'est ce qui est affiché sur le poste de radio.

Bonus:

Polarisation

Mettez les antennes perpendiculairement entre elles et écoutez. On n'entend plus rien! en fait, ça marche mieux quand les antennes sont parallèles entre elles, cela mets en évidence la polarisation des antennes. On utilise généralement la polarisation horizontale et verticale, qui comme elles l'indiquent, l'antenne émettrice est à la verticale ou à l'horizontale, l'antenne réceptrice devant être dans la même position pour une réception optimale.

Pour la radio FM, c'est la polarisation verticale qui est utilisée. Son avantage est de pouvoir être utilisée en mobilité, comme dans une voiture, il suffit juste de maintenir l'antenne à la verticale pour avoir la meilleure réception. Pensez-y la prochaine fois que le poste de radio ne capte pas, mettez l'antenne à la verticale et changez-le de place. L'inconvénient est sa faible sélectivité de l’émetteur, si un autre émetteur émets sur la même fréquence que celui qu'on veut capter, on va aussi le capter.

Pour la TV, c'est la polarisation horizontale qui est utilisée (il existe néanmoins de rares émetteurs en vertical). Ici, on privilégie la sélectivité de l'émetteur, contrairement à la polarisation verticale. L'inconvénient, c'est que l'antenne réceptrice doit être perpendiculaire à l'émetteur ce qui rend l'utilisation en mobilité plus difficile.

Et les signaux numériques?

Le principe reste le même, c'est juste l'information transportée qui est différente. Les antennes spécial numérique, c'est du pipeau! peu importe que le signal soit numérique ou analogique, ce qui est important, c'est que l'antenne soit faite pour capter la fréquence que l'on veut recevoir.

Le numérique, c'est modulé en FM ou en AM?

Pas vraiment. Si ce type de modulation est bien adapté pour transmettre du son, qui est lui aussi une onde, ça l'est beaucoup moins pour un signal numérique tel que le WiFi, Bluetooth, 3G, TNT, etc... Par exemple, pour la TNT, on utilise du QAM qui permet de transporter davantage d'informations et pour encore augmenter le débit, on utilise de multiples porteuses, il y en a 6817 pour la TNT française. Quelques explications sur le QAM et la forme des signaux ici: http://www.answers.com/topic/qam-television

EMP: ElectroMagnetic Pulse

C'est un terme souvent utilisé dans les films de science-fiction mais c'est bien réel. En français, on dit impulsion électromagnétique, c'est une très forte et brève émission d'ondes électromagnétiques. Le phénomène a été découvert en 1945 lors des premiers essais nucléaires. Souvenez-vous, l'onde électromagnétique mets en mouvement les électrons dans l'antenne. Maintenant, imaginez que l'on émet une onde électromagnétique d'une puissance qui dépasse de loin les plus puissante émetteurs radio existants, les circuits des appareils électroniques vont jouer le rôle d'antenne réceptrice, un courant électrique va alors se former dans les circuits et s'il est suffisamment élevé, il va griller les composants et notamment puces qui sont les composants les plus fragiles. Même si l'appareil n'est pas allumé et n'est pas branché, ça va quand-même griller les composants.

 

Si vous trouvez des erreurs, vous pouvez m'envoyer un mail ou les signaler dans les commentaires pour que je corrige.

Dans le même genre: Transformer un Raspberry Pi en émetteur FM sans matériel supplémentaire

COMMENTAIRE > Un serveur chez soi
Mecdu91 (non inscit)
dimanche 02 février 2014 à 08:56

Il y a un article vraiment intéressant sur Turbo Kermis à propos du V2000. Pourrais tu nous expliquer la différence entre le VHS, V2000 et Bétamax ? Merci Jesus Forain.

Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
dimanche 26 janvier 2014 à 15:50

C'est quoi un serveur?

Il existe 2 principaux types d'ordinateurs: le poste de travail ou client et les serveurs. Le poste de travail, c'est l'ordinateur sur lequel vous êtes en train de voir ce site, c'est celui qu'on utilise tous les jours, il peut être fixe ou portable. Le serveur, c'est un ordinateur destiné à une utilisation à distance via un réseau, il fournit divers services comme des sites Internet, l'écran et le clavier sont nécessaires seulement lors de l'installation du système ou en cas de problème, le reste du temps on n'en a pas besoin. Sur un serveur, on utilise la plupart du temps Linux et sans l'interface graphique qui est inutile et consomme de la mémoire pour rien, il n'y a que le mode ligne de commande disponible.

Sur un serveur, on privilégie surtout la vitesse de la connexion réseau, la puissance du processeur et la quantité de RAM. Si l'on fait du partage de fichiers, il faudra aussi prévoir des disques durs de grande capacité. Des composants comme la carte son ou une carte graphique haut de gamme sont totalement inutiles pour ce type de machine.

A quoi sers un serveur?

Un serveur permet de faire un peu tout, l'utilisation la plus connue est le serveur web qui héberge les sites internet mais il peut aussi servir pour partager des fichiers, voir serveur cloud pour accéder à ses fichiers de n'importe où, avoir sa boîte mail, serveur VPN, etc.... C'est aussi un excellent moyen d'apprendre le fonctionnement d'un serveur, comment marche un site web par exemple.

Les contraintes d'avoir un serveur chez soi

Ces contraintes s'appliquent surtout dans le cas où votre serveur fournit un service accessible depuis internet.

Pour que votre serveur soit disponible tout le temps, il devra rester allumé en permanence, il faudra faire le choix de la bonne machine correspondant à vos besoins si vous ne voulez pas voir votre facture d'électricité grimper. Vous pouvez héberger plusieurs services sur une seule machine et c'est plutôt conseillé si vous voulez faire des économies d'électricité. Votre serveur sera aussi à la merci d'une coupure de courant, il est possible d'y remédier via un onduleur qui pourra fournir de l'énergie durant quelques minutes, voir, pourquoi pas un groupe électrogène! Il y a aussi la connexion Internet, s'il est possible de remédier à une coupure électrique, une coupure d'Internet mets votre serveur hors ligne. Même une connexion 3G ou style FreeWifi ne seront d'aucun secours puisque l'adresse IP qui vous est attribuée est privée, le serveur pourra aller sur Internet mais le trafic venant d'Internet ne pourra pas venir sur votre serveur.

La vitesse de votre connexion Internet sera aussi un problème. Si les pubs vantent des vitesses de téléchargement à 20Mb/s, elles se vantent moins de la vitesse d'upload, limité à 1Mb/s avec une connexion ADSL ordinaire. Car c'est bien ça le problème, quant un visiteur viendra sur votre serveur, le serveur va devoir envoyer les données au visiteur à 1Mb/s max. Si vous avez la chance d'avoir la fibre ou le câble, le problème ne se pose pas, ce type de connexion permettant d'uploader jusqu'à 50Mb/s.

Important: la sécurité

Si vous autorisez le trafic venant d'Internet à accéder à votre serveur, il faudra le sécuriser au maximum.

Sachez que tout ce qui est sur Internet intéresse les pirates qui vont tout tenter pour accéder à votre machine. Pour le sécuriser, il faudra limiter l'accès uniquement aux services nécessaires, faire attention au SSH, choisir des mots de passe complexes et difficiles à trouver. Pour autoriser le trafic venant d'Internet à accéder à votre serveur, il faudra faire des redirections de post (NAT) sur le routeur ou la box internet, n'ouvrez que les ports néscessaires, ça constitue déjà une première sécurité.

Si des pirates s'emparent de votre serveur, ils vont l'utiliser pour lancer des attaques contre d'autres sites, envoyer du spam et c'est vous qui risquez d'avoir des problèmes. Si le serveur a subi une intrusion, il faut le réinstaller, on ne sait pas ce qui a été fait dessus, le pirate à très bien pu y mettre des programmes espions ou des versions modifiées des logiciels présents sur le serveur.

 

Les machines que l'on peut utiliser pour faire un serveur:

 

Raspberry Pi, économique et discret


C'est là dessus qu'est hébergé ce site. Le Raspberry Pi est totalement silencieux puisque dépourvu de toute partie mécanique. Sa consommation électrique n'excédant pas 5W à pleine charge, il n'alourdira pas votre facture d'électricité et avec sa petite taille, légèrement plus gros qu'une boîte d'allumettes, il sera facile de le mettre n'importe où.

C'est une solution économique pour faire un serveur de partage de fichiers en lui ajoutant un disque dur mais attention, son port réseau est limité à 100Mb/s et si vous utilisez un disque autoalimenté par USB, le Raspberry Pi ne fournissant pas assez de courant pour l'alimenter, il faudra utiliser un hub USB avec lequel vous pourrez aussi alimenter le Raspberry Pi. Il faudra veiller à ce que l'intensité fournie le transfo du hub soit suffisante, j'en ai un qui fournit 2A et ça marche.

Son autre avantage est que tout le monde à le même matériel et logiciels, pour installer ou configurer un logiciel, la plupart du temps, il suffit de suivre les instructions et ça marche. En cas de problème, il y a toujours la communauté d'utilisateurs pour trouver de l'aide.

Comptez environ 40€ avec les frais de port, il faudra lui ajouter une carte SD de 4Go minimum, un chargeur micro USB, comme ceux des téléphones et un boîtier mais c'est pas obligatoire. Un clavier et une TV ou n'importe quel écran disposant d'une entrée HDMI, sont nécessaires pour l'installation du système. Pour le système, préférez Raspbian qui est l'OS officiel du Raspberry Pi.

Il est vendu uniquement en ligne, vous pouvez l'acheter ici pour la France: http://www.kubii.fr/fr/

 

PC de bureau ou portable


undefined
Source: Wikipedia

Si vous avez un vieux PC, datant d'après 2000 au moins, ça peut être un bon moyen de le recycler. PC de bureau ou PC portable, ça n'a pas d'importance si ce n'est qu'un PC portable s'usera peut-être plus vite du fait de leur conception plus compacte ayant tendance à plus chauffer.

Vous pouvez aussi vous monter un PC pour ça ou en acheter un tout fait, on trouve des petites tours pour environ 300€ au supermarché. Si vous montez votre PC serveur, misez surtout sur la puissance du processeur et la quantité de RAM, en général les cartes mère disposant d'une carte graphique intégrée, il est inutile d'en rajouter une. Même chose pour la carte son, ça ne sers à rien sur un serveur. Quand au lecteur DVD, il vous servira juste pour installer le système et après, vous n'en aurez plus besoin. Mais là encore il est possible de se passer de lecteur DVD, on peut utiliser une clé USB, seulement, c'est un peu plus compliqué parce que quand vous installez le système, il va chercher à copier les fichiers à partir du lecteur DVD, il faudra modifier les points de montage avant l'installation.

En général, ce qui est le plus bruyant dans un PC de bureau, c'est l'alimentation, mais il existe des alimentations fanless (sans ventilateur) certes plus chères mais totalement silencieuses. De même pour le processeur, il existe des ventirad (le bloc qui sers à refroidir le processeur) silencieux.

Même si ce genre de machine n'est pas conçue dans le but de fonctionner 24h/24, elles s'en accommodent très bien mais attention, le premier composant qui risque de lâcher est le disque dur donc, si possible utilisez du RAID1: les données sont écrites en même temps sur 2 disques dur.

 

Un vrai serveur


undefined
Source: Wikipedia

Ce sont les machines utilisées pour héberger les sites internet, boîtes mail et autres services réseau dans les datacenters. Sur ces machines, presque tout est en double: alimentation, CPU, disque dur... Le but d'un serveur est de ne jamais être éteint, sinon, on n'a plus accès au service, c'est pour ça qu'on double les composants. Si un composant tombe en panne, l'autre prends le relais et il est possible de changer le composant défectueux sans arrêter la machine. L'architecture matérielle est la même que nos PC mais les composants sont prévus pour fonctionner 24h/24, ce qui explique le prix plus élevé comparé à un PC équivalent. Ce genre de machine est plus long à démarrer qu'un PC, comptez 5 min d'initialisation avant que l'OS ne commence à démarrer.

Seul inconvénient de ces machines, elles ont une multitude de petits ventilateurs très bruyants! j'exagère un peu mais ça fait presque autant de bruit qu'un aspirateur, si vous avez ça chez vous, à moins de supporter le bruit, il faudra le mettre dans une pièce à part.

Ces machines coûtent très cher, comptez au moins 1000€ environ pour un serveur IBM neuf mais on trouve des machines d'occasion sur Ebay à partir de 200€ environ, ce n'est pas les toutes dernières technologies mais ça devrait suffir selon ce que vous voulez faire.

COMMENTAIRE > Le blog de Jesus Forain
Avatar de Jesus Forain  Jesus Forain
mardi 21 janvier 2014 à 00:33
Pour l'instant, non, ce n'est pas ce que j'avais l'intention de faire. Ce site c'est juste un blog et puis ce n'est pas uniquement destiné à parler d'informatique même si ça devrait être le thème principal de ce blog.
COMMENTAIRE > Le blog de Jesus Forain
Avatar de Fandemanèges  Fandemanèges
mardi 21 janvier 2014 à 00:18

Salut Jesus Forain

Pense tu ouvrir une FAQ ou les membres pourront te demander des conseils en informatique et sur le matériel ?