Blog de Jesus Forain Blog de Jesus Forain
Blog personnel de Jesus Forain où les principaux sujets sont l'informatique, la technologie, le spatial mais aussi divers sujets.
Rechercher & filtrer
Filtrer par année / mois
Derniers commentaires
Réparation d'un radio réveil impossible à mettre à l'heure et qui affiche 7L7
Camille (non inscrit)
jeudi 2 février 2023 à 20:53

Bonjour!Un très grand merci à vous d'avoir partagé cette astuce! Nous avions un vieux radio réveil Brandt qui avait le même problème (heure clignotante sur 0:00 puis impossible de régler l'heure, et finalement un affichage 6:06 scintillant). Il y avait un condensateur de 220microF à côté de la dite [...]

Mise à jour de Windows 11 22H2 sur un PC incompatible avec un ancien BIOS
avatar de Jesus Forain
Jesus Forain
vendredi 20 janvier 2023 à 12:37

J'ai fait le test sur la version Windows 11 famille, là c'est un WIndows serveur, c'est une version spécifique pour les serveurs un peu différente des versions pour PC de bureau ou portables, peut-être que le soucis viens de là.

Mise à jour de Windows 11 22H2 sur un PC incompatible avec un ancien BIOS
Jacques
vendredi 20 janvier 2023 à 07:03

Concernant l'espace, sur mon SSD de 250 Go il me reste 119 GO donc ce n'est pas ça.Concernant les pilotes, comme je l'avais dit lors de l'installation win 11 21H2, il fallait que je remette un driver de 2015 pour avoir les 2 écrans.Merci quand même et on va attendre que la MàJ soit disponible avec W[...]

Mise à jour de Windows 11 22H2 sur un PC incompatible avec un ancien BIOS
Jacques
vendredi 20 janvier 2023 à 06:56

RebonjourJ'ai ré-essayé de mettre à jour de Win 11 21H2 à Win11_22H2 en désactivant l'anti-virus (j'ai juste laissé la sécurité de Windows), maintenant il va jusqu'à 100 % et à la fin j'ai le pop-up :          Programme d'instalation de Windows Server          Echec de l'installation de Windows Serv[...]

Mise à jour de Windows 11 22H2 sur un PC incompatible avec un ancien BIOS
avatar de Jesus Forain
Jesus Forain
jeudi 19 janvier 2023 à 21:48

La manipulation décrite dans cet article consiste à tromper l'installeur en lui faisant croire que le PC est compatible afin qu'il lance l'installation de la mise à jour. S'il n'y a pas de message disant que le PC est incompatible et empêchant de lancer la mise à jour, c'est que ça a fonctionné.Le f[...]

Mise à jour de Windows 11 22H2 sur un PC incompatible avec un ancien BIOS
Jacques
jeudi 19 janvier 2023 à 19:39

Re-bonjourA 19h17 c'était moi mois pas inscrit, je viens de m'inscrire.Je disais avec les modif l'install se fait jusque vers 80 % ensuite j'ai le message NON INSTALLE. Avant la modif il me disais PAS COMPATIBLE. Comme je n'avais pas relancé le PC, là il est 19h37 et je refais un essai, je vous tien[...]

Mise à jour de Windows 11 22H2 sur un PC incompatible avec un ancien BIOS
__invité__
jeudi 19 janvier 2023 à 19:17

Bonjour,J'ai installé sans problème Win 11 21H2 sur un PC de 14 ans monté par moi-même (Intel(R) Core(TM)2 Quad CPU    Q6600  @ 2.40GHz   2.40 GHz et 8 Go de RAM), avec MCT, génial. Le PC est bien plus rapide qu'avec windows 10 …. et surtout aucun plantage. La seule modif un driver de carte graphiqu[...]

Réparation d'une VMC: condensateur HS
__invité__
lundi 9 janvier 2023 à 11:31

Merci beaucoup pour ce conseil, je vais changer le condensateur

Raspberry Pi en récepteur audio Bluetooth (A2DP audio sink)
jmphiphi (non inscrit)
samedi 7 janvier 2023 à 18:56

bonsoir et belle année à tousPour les pb de pertes de paquets avec un iphone en streaming audio, il suffit d'augmenter le bufferdans le service de blue-alsa, style:ExecStart=/usr/bin/bluealsa-aplay --pcm-buffer-time=500000 --pcm-period-time=100000 00:00:00:00:00:00 -vvet ca fonctionne top!!!

Réparation d'une VMC: condensateur HS
avatar de Jesus Forain
Jesus Forain
jeudi 5 janvier 2023 à 19:35

Je dirais que le condensateur de remplacement est un condensateur de démarrage et qu'il est HS. Comme expliqué dans l'article, ce condensateur sers juste à démarrer le moteur et n'est pas fait pour une utilisation en continue sous peine d'usure prématurée.Il faut un condensateur permanent, identifia[...]

Tester le débit réseau local LAN et Internet avec iperf

Fonctionne sur tous les systèmes: Windows, Linux, Android, MacOs et iOS.

Pour tester le débit de ta connexion internet, tu as forcément utilisé un des nombreux test de débit disponibles. Seulement le problème de ces tests c'est qu'ils ne durent que quelques secondes et ne permettent pas d'observer des fluctuations de débit sur des périodes plus longues.

C'est pour ça que je préfère utiliser un outil fait pour tester les débits réseaux: iperf, ou plus exactement iperf3 puisque c'est la version 3 de l'outil. Iperf s'utilise en ligne de commande.

Les avantages d'iperf sont qu'il est léger, ne pesant quelques dizaines de ko, disponible sur quasiment tous les systèmes d'exploitation et utilisable sur n'importe quel réseau, que ce soit sur Internet, un réseau mobile ou encore un réseau local de type LAN. Et c'est là aussi qu'iperf est intéressant car ça va permettre d'avoir un diagnostic rapide sur les performances d'un réseau ou bien encore de tester une connexion WIFI afin d'optimiser le placement du point d'accès offrant le meilleur débit par exemple.

 

Récupérer iperf3

Sous Linux il suffit d'installer le paquet iperf3, pour les autres OS, tu trouveras la version adaptée à ton système ici.

Le protocole iperf ne dépendant pas du système utilisé, tu peux tester entre deux systèmes différents, par exemple entre un smartphone Android et un PC Windows.

 

Utilisation d'Iperf

Sur la connexion à tester, il te faut un serveur à une extrémité et un client à l'autre extrémité; client et serveur utilisent le même fichier exécutable. Iperf3 dispose de nombreuses options mais ici on va se limiter à des tests de débits classiques.

 

Serveur

Démarre le serveur avec l'option -s

iperf3 -s

Le serveur est maintenant en attente de connexion, ne l'interrompt pas!

-----------------------------------------------------------
Server listening on 5201
-----------------------------------------------------------

Tu peux modifier le port d'écoute avec l'option -p <N°_PORT>. Il faudra indiquer exactement le même paramètre au client.

 

Client

Pour démarrer iperf3 en mode client on utilise l'option -c <ADRESSE_DU_SERVEUR>

Dans cet exemple, le client se connecte au serveur ayant pour adresse 192.168.1.30, c'est l'adresse IP de la machine sur laquelle on a exécuté le serveur.

iperf3 -c 192.168.1.30

Le client va t'afficher ça, au rythme d'une ligne par seconde t'indiquant le débit en temps réel. Par défaut le test s'effectue du client vers le serveur (upload).
Tu remarqueras qu'a la fin il y a 2 lignes finissant par “sender” et “receiver”, ces lignes correspondent au débit moyen mesuré côté émetteur et récepteur, il existe toujours une petite différence entre les 2.

Connecting to host 192.168.1.30, port 5201
[  5] local 192.168.1.193 port 48874 connected to 192.168.1.30 port 5201
[ ID] Interval           Transfer     Bitrate         Retr  Cwnd
[  5]   0.00-1.00   sec  24.9 MBytes   209 Mbits/sec    0   1.54 MBytes
[  5]   1.00-2.00   sec  25.0 MBytes   210 Mbits/sec    6    882 KBytes
[  5]   2.00-3.00   sec  21.2 MBytes   178 Mbits/sec    0    945 KBytes
[  5]   3.00-4.00   sec  22.5 MBytes   189 Mbits/sec    0    990 KBytes
[  5]   4.00-5.00   sec  23.8 MBytes   199 Mbits/sec    0   1018 KBytes
[  5]   5.00-6.00   sec  21.2 MBytes   178 Mbits/sec    0   1.01 MBytes
[  5]   6.00-7.00   sec  21.2 MBytes   178 Mbits/sec    0   1.02 MBytes
[  5]   7.00-8.00   sec  25.0 MBytes   210 Mbits/sec    0   1.02 MBytes
[  5]   8.00-9.00   sec  21.2 MBytes   178 Mbits/sec    0   1.02 MBytes
[  5]   9.00-10.00  sec  25.0 MBytes   210 Mbits/sec    0   1.02 MBytes
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
[ ID] Interval           Transfer     Bitrate         Retr
[  5]   0.00-10.00  sec   231 MBytes   194 Mbits/sec    6             sender
[  5]   0.00-10.07  sec   229 MBytes   191 Mbits/sec                  receiver
iperf Done.

Et même chose pour le serveur:

-----------------------------------------------------------
Server listening on 5201
-----------------------------------------------------------
Accepted connection from 192.168.1.193, port 48870
[  5] local 192.168.1.30 port 5201 connected to 192.168.1.193 port 48874
[ ID] Interval           Transfer     Bitrate
[  5]   0.00-1.00   sec  21.5 MBytes   181 Mbits/sec
[  5]   1.00-2.00   sec  24.4 MBytes   204 Mbits/sec
[  5]   2.00-3.00   sec  21.6 MBytes   181 Mbits/sec
[  5]   3.00-4.00   sec  22.6 MBytes   189 Mbits/sec
[  5]   4.00-5.00   sec  23.1 MBytes   194 Mbits/sec
[  5]   5.00-6.00   sec  22.0 MBytes   185 Mbits/sec
[  5]   6.00-7.00   sec  21.1 MBytes   177 Mbits/sec
[  5]   7.00-8.00   sec  24.5 MBytes   205 Mbits/sec
[  5]   8.00-9.00   sec  22.0 MBytes   184 Mbits/sec
[  5]   9.00-10.00  sec  25.2 MBytes   211 Mbits/sec
[  5]  10.00-10.07  sec  1.47 MBytes   174 Mbits/sec
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
[ ID] Interval           Transfer     Bitrate
[  5]   0.00-10.07  sec   229 MBytes   191 Mbits/sec                  receiver
-----------------------------------------------------------
Server listening on 5201
-----------------------------------------------------------

Une fois le test terminé, le serveur est de nouveau disponible pour un nouveau test: “Server listening on 5201”.

Pour tester dans l'autre sens, du serveur vers le client (téléchargement ou download) il faut ajouter l'option -R (reverse):

iperf3 -c 192.168.1.30 -R

Par défaut le test dure 10 secondes, l'option -t <NOMBRE_DE_SECONDES> permets de spécifier une durée plus longue. Je mets le maximum, 86400 secondes, correspondant à 1 jour. Comme ça je n'ai pas à me soucier de la limite de durée et j’interromps le test quand je veux.

iperf3 -c 192.168.1.30 -t 86400

Les résultats des premières secondes peuvent ne pas être représentatifs, c'est pour ça qu'il est préférable de lancer un test sur une durée plus longue que 10 secondes.

 

Protocole UDP

Par défaut iperf utilise le protocole TCP mais avec l'option -u il peut tester la connexion en UDP. Ceci est utile par exemple avec le multiposte du Freebox Player permettant de regarder la TNT par le réseau afin de vérifier que tu n'auras pas d'artefacts de son ou d'image.

Par défaut le test se fait à 1Mb/s, l'option -b spécifie le débit en bits/s. Tu peux utiliser les suffixes K,M,G,T pour kilo, méga, giga et tera bit. Le débit max d'une chaînt de la TNT étant d'environ 12 Mb/s, pour tester si tu recevras parfaitement le flux TNT en provenance du Freebox Player, tu peux mettre 15 Mbits pour avoir une marge de sécurité comme dans cet exemple:

iperf3 -c 192.168.1.30 -u -b 15M

Affichage du client:

Connecting to host 192.168.1.30, port 5201
[  5] local 192.168.1.193 port 56997 connected to 192.168.1.30 port 5201
[ ID] Interval           Transfer     Bitrate         Total Datagrams
[  5]   0.00-1.00   sec  1.79 MBytes  15.0 Mbits/sec  1294
[  5]   1.00-2.00   sec  1.79 MBytes  15.0 Mbits/sec  1295
[  5]   2.00-3.00   sec  1.79 MBytes  15.0 Mbits/sec  1295
[  5]   3.00-4.00   sec  1.79 MBytes  15.0 Mbits/sec  1295
[  5]   4.00-5.00   sec  1.79 MBytes  15.0 Mbits/sec  1295
[  5]   5.00-6.00   sec  1.79 MBytes  15.0 Mbits/sec  1295
[  5]   6.00-7.00   sec  1.79 MBytes  15.0 Mbits/sec  1295
[  5]   7.00-8.00   sec  1.79 MBytes  15.0 Mbits/sec  1294
[  5]   8.00-9.00   sec  1.79 MBytes  15.0 Mbits/sec  1295
[  5]   9.00-10.00  sec  1.79 MBytes  15.0 Mbits/sec  1295
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
[ ID] Interval           Transfer     Bitrate         Jitter    Lost/Total Datagrams
[  5]   0.00-10.00  sec  17.9 MBytes  15.0 Mbits/sec  0.000 ms  0/12948 (0%)  sender
[  5]   0.00-10.06  sec  17.9 MBytes  14.9 Mbits/sec  1.398 ms  0/12948 (0%)  receiver
iperf Done.

Affichage du serveur:

-----------------------------------------------------------
Server listening on 5201
-----------------------------------------------------------
Accepted connection from 192.168.1.193, port 37188
[  5] local 192.168.1.30 port 5201 connected to 192.168.1.193 port 56997
[ ID] Interval           Transfer     Bitrate         Jitter    Lost/Total Datagrams
[  5]   0.00-1.00   sec  1.71 MBytes  14.3 Mbits/sec  0.596 ms  0/1237 (0%)
[  5]   1.00-2.00   sec  1.79 MBytes  15.0 Mbits/sec  1.157 ms  0/1294 (0%)
[  5]   2.00-3.00   sec  1.78 MBytes  14.9 Mbits/sec  1.364 ms  0/1288 (0%)
[  5]   3.00-4.00   sec  1.78 MBytes  14.9 Mbits/sec  1.229 ms  0/1290 (0%)
[  5]   4.00-5.00   sec  1.80 MBytes  15.1 Mbits/sec  1.113 ms  0/1307 (0%)
[  5]   5.00-6.00   sec  1.79 MBytes  15.0 Mbits/sec  1.233 ms  0/1293 (0%)
[  5]   6.00-7.00   sec  1.78 MBytes  14.9 Mbits/sec  1.158 ms  0/1287 (0%)
[  5]   7.00-8.00   sec  1.79 MBytes  15.0 Mbits/sec  1.330 ms  0/1296 (0%)
[  5]   8.00-9.00   sec  1.80 MBytes  15.1 Mbits/sec  1.174 ms  0/1300 (0%)
[  5]   9.00-10.00  sec  1.80 MBytes  15.1 Mbits/sec  1.066 ms  0/1301 (0%)
[  5]  10.00-10.06  sec  77.8 KBytes  11.5 Mbits/sec  1.398 ms  0/55 (0%)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
[ ID] Interval           Transfer     Bitrate         Jitter    Lost/Total Datagrams
[  5]   0.00-10.06  sec  17.9 MBytes  14.9 Mbits/sec  1.398 ms  0/12948 (0%)  receiver
-----------------------------------------------------------
Server listening on 5201
-----------------------------------------------------------

Si le taux de pertes reste à 0% c'est parfait tu n'aura aucun gel d'image ni de son. Attention, même si le taux de pertes peut paraître négligeable, genre 0,01% ou quelques paquets de temps en temps, tu auras forcément des artefacts sonores ou visuels.

 

Débit maximal

Un autre test intéressant est de savoir le débit maximal que peut supporter la connexion. Pour cela on va faire ce que l'on appelle un test de capacités: on va générer un trafic bien supérieur aux capacités de la connexion afin de la saturer pour voir son débit maximal.

On ne s'embête pas, on envoie directement 1 terabit/s. Il y a peu de chances que tu rencontres une connexion terabit puisque c'est le débit des câbles sous-marins transcontinentaux en fibres optiques capables de faire transiter le trafic internet d'un pays entier.

J'ai remarqué que les résultats sont plus représentatifs côté récepteur plutôt que côté émetteur.

iperf3 -c 192.168.1.30 -u -b 1T -R

Résultat:

Connecting to host 192.168.1.30, port 5201
Reverse mode, remote host 192.168.1.30 is sending
[  5] local 192.168.1.193 port 48673 connected to 192.168.1.30 port 5201
[ ID] Interval           Transfer     Bitrate         Jitter    Lost/Total Datagrams
[  5]   0.00-1.00   sec  15.8 MBytes   133 Mbits/sec  0.061 ms  9428/20887 (45%)
[  5]   1.00-2.00   sec  15.4 MBytes   129 Mbits/sec  0.044 ms  2622/13793 (19%)
[  5]   2.00-3.00   sec  16.0 MBytes   134 Mbits/sec  0.010 ms  1564/13133 (12%)
[  5]   3.00-4.00   sec  18.3 MBytes   153 Mbits/sec  0.112 ms  2086/15329 (14%)
[  5]   4.00-5.00   sec  15.9 MBytes   133 Mbits/sec  0.043 ms  2319/13820 (17%)
[  5]   5.00-6.00   sec  21.5 MBytes   180 Mbits/sec  0.016 ms  1084/16656 (6.5%)
[  5]   6.00-7.00   sec  17.7 MBytes   148 Mbits/sec  0.034 ms  20312/33103 (61%)
[  5]   7.00-8.00   sec  20.7 MBytes   173 Mbits/sec  0.042 ms  28971/43934 (66%)
[  5]   8.00-9.00   sec  20.2 MBytes   170 Mbits/sec  0.015 ms  20184/34843 (58%)
[  5]   9.00-10.00  sec  20.2 MBytes   170 Mbits/sec  0.038 ms  27025/41660 (65%)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
[ ID] Interval           Transfer     Bitrate         Jitter    Lost/Total Datagrams
[  5]   0.00-10.20  sec   354 MBytes   291 Mbits/sec  0.000 ms  0/256100 (0%)  sender
[SUM]  0.0-10.2 sec  67 datagrams received out-of-order
[  5]   0.00-10.00  sec   182 MBytes   152 Mbits/sec  0.038 ms  115595/247158 (47%)  receiver
iperf Done.

Ici, le débit maximal est d'environ 152 Mb/s, ce qui est largement suffisant pour faire passer notre petit flux TNT de 15 Mb/s. 

 

Serveurs Iperf publics

Ces serveurs ouverts à tous servent à tester le débit de ta connexion Internet.

Pour tester la vitesse maximale de ta connexion Internet, il faudra:
- avoir un port ethernet gigabit sur ton PC, très important si tu as la fibre. Pour l'ADSL un port fast ethernet à 100 Mb/s est largement suffisant.
- brancher le PC par câble ethernet (câble de qualité et pas trop long, genre 50 m) à la box. Le WIFI peut être un goulot d'étranglement faussant les résultats
- déconnecter tous les autres équipements réseau afin d'être la seule machine à disposer de la connexion Internet
- choisir un serveur ayant une bande passante au moins égale à ta bande passante maximale

L'utilisation se fait comme sur un réseau LAN, c'est juste l'adresse du serveur qui change. Tu as des adresses de serveurs publics ici; les ports ne sont pas forcément ceux d'iperf par défaut et si un serveur est occupé, tester un autre port ou attendre quelques minutes.

Si le serveur est occupé, tu auras ce message:

iperf3: error - the server is busy running a test. try again later

 

Téléchargement (download)

iperf3 -c ping.online.net -p 5203 -R
Connecting to host ping.online.net, port 5203
Reverse mode, remote host ping.online.net is sending
[  5] local 192.168.1.193 port 60652 connected to 62.210.18.40 port 5203
[ ID] Interval           Transfer     Bitrate
[  5]   0.00-1.00   sec  1.30 MBytes  10.9 Mbits/sec
[  5]   1.00-2.00   sec  1.50 MBytes  12.6 Mbits/sec
[  5]   2.00-3.00   sec  1.42 MBytes  11.9 Mbits/sec
[  5]   3.00-4.00   sec  1.42 MBytes  11.9 Mbits/sec
[  5]   4.00-5.00   sec  1.42 MBytes  11.9 Mbits/sec
[  5]   5.00-6.00   sec  1.42 MBytes  11.9 Mbits/sec
[  5]   6.00-7.00   sec  1.42 MBytes  11.9 Mbits/sec
[  5]   7.00-8.00   sec  1.42 MBytes  11.9 Mbits/sec
[  5]   8.00-9.00   sec  1.24 MBytes  10.4 Mbits/sec
[  5]   9.00-10.00  sec   482 KBytes  3.95 Mbits/sec
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
[ ID] Interval           Transfer     Bitrate         Retr
[  5]   0.00-10.00  sec  13.6 MBytes  11.4 Mbits/sec   45             sender
[  5]   0.00-10.00  sec  13.0 MBytes  10.9 Mbits/sec                  receiver
iperf Done.

 

Envoi (upload)

 iperf3 -c ping.online.net -p 5203
Connecting to host ping.online.net, port 5203
[  5] local 192.168.1.193 port 48020 connected to 62.210.18.40 port 5203
[ ID] Interval           Transfer     Bitrate         Retr  Cwnd
[  5]   0.00-1.00   sec   215 KBytes  1.76 Mbits/sec   15   9.90 KBytes
[  5]   1.00-2.00   sec   127 KBytes  1.04 Mbits/sec    1   11.3 KBytes
[  5]   2.00-3.00   sec   127 KBytes  1.04 Mbits/sec    1   14.1 KBytes
[  5]   3.00-4.00   sec   127 KBytes  1.04 Mbits/sec    0   15.6 KBytes
[  5]   4.00-5.00   sec   127 KBytes  1.04 Mbits/sec    2   15.6 KBytes
[  5]   5.00-6.00   sec   127 KBytes  1.04 Mbits/sec    1   15.6 KBytes
[  5]   6.00-7.00   sec   127 KBytes  1.04 Mbits/sec    2   15.6 KBytes
[  5]   7.00-8.00   sec   127 KBytes  1.04 Mbits/sec    2   14.1 KBytes
[  5]   8.00-9.00   sec  63.6 KBytes   521 Kbits/sec    2   15.6 KBytes
[  5]   9.00-10.00  sec   134 KBytes  1.10 Mbits/sec    4   9.90 KBytes
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
[ ID] Interval           Transfer     Bitrate         Retr
[  5]   0.00-10.00  sec  1.27 MBytes  1.07 Mbits/sec   30             sender
[  5]   0.00-10.00  sec  1.18 MBytes   992 Kbits/sec                  receiver
iperf Done.

Dernier point important: vérifie que la connexion est autorisée dans ton pare-feu!

 

Serveur Linux

Sous Linux tu peux créer un service iperf avec systemctl.
C'est pratique pour toujours avoir un serveur sous la main sans avoir à le lancer et encore plus pour tester une connexion WIFI en limite de portée. Car le problème lorsque ton wifi se déconnecte, c'est que tu ne pourras pas relancer immédiatement un test, le serveur restant occupé quelques instants car n'ayant pas reçu l'ordre de terminer le test. Dans ce cas il est préférable d'avoir plusieurs serveurs écoutant chacun sur un port.

Crée un fichier nommé iperf3-port@.service. Le @ permet de spécifier un paramètre, ici le numéro de port.
Les instructions sont en début du fichier, valables pour une distribution Linux de type Debian.

# Instructions
#
# Copier ce fichier dans system:
# cp iperf3-port@.service /lib/systemd/system/
#
# On active 20 serveurs iperf sur les ports 5200 à 5220
#
# Activer le service au boot:
# for p in $(seq 5200 5220); do sudo systemctl enable iperf3-port@$p ; done
#
# Activer le service:
# for p in $(seq 5200 5220); do sudo systemctl start iperf3-port@$p ; done
#
# Désactiver le service:
# for p in $(seq 5200 5220); do sudo systemctl stop iperf3-port@$p ; done

[Unit]
Description=iperf3
Documentation=
Wants=local-fs.target network.target
After=local-fs.target network.target
[Install]
WantedBy=multi-user.target
[Service]
Type=simple
User=root
Group=root
Environment=
WorkingDirectory=
ExecStart=/usr/bin/iperf3 -s -p %i
KillMode=process
Restart=on-success
PrivateTmp=true
StandardOutput=syslog
Restart=on-failure
partager sur Facebook
Envoyer un commentaire
chargement de l'éditeur en cours...
Envoi d'images

Envoi de fichiers

Attention! vous n'êtes pas connecté, vous postez en mode invité.